Home Tech Facebook Pauses Project for Kids’ Version of Instagram

Facebook Pauses Project for Kids’ Version of Instagram

by drbyos

The under-13 version of Instagram won’t happen – or at least not a sequel. Monday, September 27, Facebook announced “Put on pause” the development of Instagram Kids, in order to respond to criticisms made even before its launch in the name of children’s mental health. The group wants to take more time “To work with parents, experts and policy makers to demonstrate the value and necessity of this service”, explains Instagram manager Adam Mosseri, in a post on the blog of the social network.

Barbancourt

rum of connoisseurs



        

L’entreprise se dit toujours convaincue de l’intérêt de concevoir une version pour les plus jeunes, faisant valoir que « les enfants ont des téléphones de plus en plus jeunes, mentant sur leur âge et téléchargeant des applications destinées aux 13 ans ou plus ». Mais elle dit préférer prendre le temps de s’expliquer face aux critiques appelant Facebook à abandonner le projet.

Série d’alertes

Car les critiques sont nombreuses.

En mai, les procureurs généraux de 44 Etats avaient notamment adressé une lettre au fondateur du groupe californien évoquant les recherches montrant une corrélation entre l’utilisation des réseaux sociaux et la « hausse de la détresse psychologique et des comportements suicidaires au sein de la jeunesse ». Ils y mentionnaient entre autres les torts causés par la comparaison permanente avec ses pairs, comme les troubles de l’alimentation (anorexie, boulimie), ainsi que les dangers du harcèlement en ligne par d’autres adolescents ou par des adultes criminels.

En avril, la Campaign for a Commercial-Free Childhood (CCFC, « Campagne pour une enfance sans publicité »), un collectif qui milite contre le marketing ciblant les enfants, avait pour sa part envoyé une lettre à Mark Zuckerberg allant dans le même sens, estimant que :

« Si la collecte de précieuses données familiales et la fidélisation d’une nouvelle génération d’utilisateurs d’Instagram sont sans doute bonnes pour le bilan de Facebook, cela va probablement augmenter l’utilisation d’Instagram par de jeunes enfants particulièrement vulnérables aux fonctions de la plate-forme favorisant la manipulation et l’exploitation. »

Mais l’annonce d’Instagram survient surtout quelques jours après les révélations du Wall Street Journal. Le quotidien national américain avait eu accès à plusieurs présentations internes diffusées aux employés de Facebook démontrant que l’entreprise était consciente des problèmes de santé mentale et d’anxiété qu’entraînait l’usage d’Instagram pour les adolescents. « Un adolescent sur cinq dit qu’Instagram nuit à son estime de soi », détaille ainsi une page d’une présentation diffusée au sein de l’entreprise.

Jusqu’alors Facebook s’était toujours publiquement retranché derrière le fait que, sur ce sujet comme pour d’autres touchant à l’impact des réseaux sociaux sur les adolescents, il n’existerait pas de consensus scientifique.

Facebook veut maintenir son projet

La suspension de la mise en œuvre de l’Instagram Kids ne signifie pas que le groupe « reconnaît que le projet est une mauvaise idée », assure Facebook. L’idée est de construire une version pour les 10-12 ans qui soit différente de celle destinée aux plus âgés, sans pub, avec des contenus appropriés et requérant l’autorisation des parents.

En attendant de reprendre le développement de la version pour les plus jeunes, le réseau social dit vouloir continuer à installer de nouveaux outils pour « permettre aux parents de superviser les comptes de leurs enfants » sur Instagram, théoriquement réservés aux plus de 13 ans. Le groupe prévoit de faire des annonces dans les mois à venir. En juillet, il avait déjà dévoilé quelques mesures devant renforcer à la marge la sûreté des comptes des adolescents, en les rendant notamment privés par défaut. Sans convaincre les spécialistes de l’enfance.

Le Monde avec AFP et AP

See also  Microsoft Teams update gives you nowhere to hide - EzAnime.net

Related Videos

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.